Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

Chargement

Loader
 

Il existe un site optimisé
si vous êtes sur place

 

Le Mont d'Or

Le Mont d’Or est un fromage qui reflète les grands traits du pays de Franche-Comté : gourmand, authentique, convivial. C’est un incontournable de la gastronomie franc-comtoise en hiver qu’on retrouve dans n’importe quelle fromagerie de la région mais attention, uniquement entre septembre et mai.

Histoire et fabrication du Mont d’Or

Les plus vieux écrits que l'on connaisse attestent qu'il était déjà fabriqué au temps de Louis XV. Le Mont d'Or ou vacherin du Haut-Doubs était appelé "fromage de boete".

Ce sont les fermiers du massif du Jura qui l'inventèrent. Il est demeuré un fromage artisanal dont le lait provient uniquement de vaches montbéliardes. Le caillé obtenu à l'aide de présure est cerclé après démoulage dans une sangle d'écorce d'épicéa.

Affiné en cave sur une planche d'épicéa, ce fromage achève en boite son affinage qui dure au moins trois semaines. L'alliance du bois et du fromage confère au Mont d'Or toute sa saveur.

Mais sa principale marque de fabrique c’est sa saisonnalité ! En effet on ne le trouve qu’en automne et en hiver, sa fabrication n'est autorisée que du 15 août au 15 mars et sa vente entre le 10 septembre et le 10 mai.

Dégustation du Mont d’Or : le rituel de la boite chaude

La Mont d’Or, au même titre que le comté est en quelque sorte le fromage star de la table franc-comtoise.

Ce fromage se déguste froid en tartine, accompagné d’un verre de vin blanc du Jura, de préférence

Mais le sommet de la convivialité en Franche-Comté a un nom : la boite chaude. Imaginez au plus fort de l’hiver une soirée entre amis ou en famille avec sur la table, le fameux Mont d’Or chaud accompagné de pommes de terre, de charcuterie et d’un vin blanc du Jura pour une version franc-comtoise de la raclette qui devrait séduire gourmands et amateurs de bonne chère.