Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

Chargement

Loader
 

Il existe un site optimisé
si vous êtes sur place

 

Le fromage de Morbier

Le morbier, ce fromage de légende caractérisé par une ligne cendrée, a toute sa place sur un plateau de fromages franc-comtois et offre de multiples options de recettes. Comme son grand frère vedette, le comté, il est né dans les montagnes du Jura et se veut le symbole d’un savoir-faire fromager que l’on perpétue de longue date.

Histoire et fabrication du Morbier

Ce petit frère du comté est né en 1875 dans le Jura, dans un petit village situé à quelques kilomètres de Morez.

A l’origine c’était un fromage saisonnier d’automne-hiver. A cette saison, les paysans n’ayant pas assez de lait pour fabriquer de grosses meules de comté, ils réservaient le reste du lait de la journée, le faisaient cailler et l’enduisaient de suie récupérée du chaudron pour le protéger en attendant d’être complété après la traite du lendemain.

C’est de cette façon que serait née la fameuse raie noire qui fait toute l’originalité de ce fromage. Aujourd’hui elle obtenue avec du charbon végétal qui ne vient en rien modifier le goût du fromage.

Le savoir-faire inégalable des fromagers du massif du Jura est récompensé en 2000 par l’obtention d’une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). En 2002 la reconnaissance prend une envergue européenne avec l’obtention d’une Appellation d’Origine Protégée (AOP).

Dégustation du morbier et recettes

La cuisine franc-comtoise s’enrichit et se décline au gré de ses nombreux produits locaux dont  le morbier qui s’illustre aussi bien à l’apéritif, qu’en entrée ou en plat.

Ainsi il est utilisé dans la préparation de plats à base de fromage tels que la morbiflette, sorte de tartiflette franc-comtoise à base de morbier, la fondue ou encore la raclette.

On peut aussi retrouver ce fromage dans des tartes ou en version « croûte au morbier » coupé en lamelles sur une tranche de pain de campagne imbibée de vin blanc du Jura et recouverte d’oignons, le tout gratinée au four.

Ce fromage de plateau peut pour aussi se déguster avec une simple tranche de pain au cours du repas.

recettes morbier

Voici deux recettes facile avec du morbier  qui vous donneront un avant-goût des qualités gustatives de ce fromage typique :