Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

Chargement

Loader
 

Il existe un site optimisé
si vous êtes sur place

 

TEMPLE SAINT-MARTIN À MONTBÉLIARD

MONTBELIARD


Cette information a été saisie par l'office du tourisme de Montbeliard
Cette information a été mise à jour le 07/05/2019 à 15:10:59

Construit il y a plus de 4 siècles (1601) sous la direction de l'architecte wurtembergeois Heinrich Schickhardt, cet édifice matérialise le particularisme du Pays de Montbéliard : un îlot de protestantisme luthérien, de langue française, gouverné pendant plus de quatre siècles par une dynastie allemande la famille de Wurtemberg.

En son temps la construction du temple couronne la politique religieuse du prince Frédéric, Duc de Wurtemberg, marquant le triomphe du luthéranisme.
Outre ses qualités architecturales, il convient de ne pas manquer son plafond à caissons, son orgue et son escalier à vis.

Ouvert en décembre pendant les Lumières de Noël et à l'occasion de visites guidées et expositions ponctuelles.

La reproduction du Retable de Montbéliard (Mömpelgarder Altar) est exposée au temple Saint-Martin.
A la demande du comte de Montbéliard Georges 1er *, le peintre Heinrich Füllmaurer, originaire d’Herrenberg en Wurtemberg, réalisa vers 1540 un grand retable. Composé d’une partie centrale et de 6 volets latéraux se rabattant l’un sur l’autre, il constitue un ensemble remarquable de 157 panneaux peints, transformant ce retable en une sorte de Nouveau Testament illustré.

Dans la seconde moitié du XVIème siècle, l’œuvre fut transférée à Stuttgart. En 1617, elle est mentionnée pour la première fois dans les textes sous le nom de Mömpelgarder Altar, comme provenant donc de Montbéliard, et alors conservée dans les collections du prince.
En 1634, à la faveur des troubles de la guerre de Trente Ans, le retable est emporté à Vienne en Autriche comme butin de guerre et devient l’un des joyaux de la collection de peinture des Habsbourg. Il est conservé aujourd’hui au Kunsthistorisches Museum de Vienne.

Une copie très fidèle de ce chef d’œuvre de la Renaissance d’Allemagne du Sud est exposée au temple St Martin (construit en 1601 par Heinrich Schickhardt, architecte wurtembergeois lui aussi originaire d’Herrenberg) depuis le 18 juin 2016 (présentation disponible sur www.monretable.free.fr)

*1526-1534 puis 1553-1558

TEMPLE SAINT-MARTIN À MONTBÉLIARD

25200 MONTBELIARD
03 8... Afficher
temple-saint-martin.org

Localisation

Centre ville / Quartier historique

Gare la plus proche : Montbéliard

Période d'ouverture

Ouvert toute l'année : Non

Accueil

  • Accès aux handicapés : Oui, Avec aide